Les cafés de Spécialité Plaine d'Arômes

Le terme « café de spécialité » est apparu en 1974 dans le Tea & Coffee Trade Journal.
Erna Knutsen, journaliste, l’utilise alors pour décrire des cafés d’excellence ayant des notes aromatiques exceptionnelles, et venant de terroirs bien définis La Specialty Coffee Association (SCA) fut ensuite créée aux Etats-Unis en 1982 afin de normaliser, organiser et promouvoir ces cafés d’exception.

La SCA définit un café de spécialité comme étant « des boissons haut de gamme à base de café auxquelles le consommateur (dans un marché précis et à un temps donné) attribue une qualité unique, un goût et un caractère distincts et supérieurs comparés à une boisson ordinaire à base de café. Cette boisson est préparée en utilisant des grains de café vert cultivés dans des zones précises, et en répondant aux standards les plus exigeants en matière de production, de traitement, de torréfaction, de conservation et de préparation. 
br/> Les « cafés de spécialité » doivent répondre à différents critères :

Le Quality Score : les cafés sont notés selon leur qualité par des gouteurs professionnels appelés Q Graders. Ces gouteurs certifiés notent chaque particularité des cafés et après dégustation, ils leur attribuent une note. Si ces derniers obtiennent une note supérieure à 80, ils peuvent intégrés la catégorie des « café de spécialité » si l’ensemble des critères sont remplis.

Un café sans défaut : L’échantillon de café vert sélectionné ne doit présenter qu’une quantité minime de défauts. Si les défauts sont trop nombreux, le café est disqualifié d’office.

La traçabilité : il doit être possible de retracer le cheminement du café tout au long de sa chaîne de production et de distribution, depuis l'origine première du produit jusqu'à sa remise au consommateur final.

Le torréfacteur aura également un rôle à jouer pour obtenir un bon « café de spécialité »

Retour